Activités internationales

Les Triangles violets à Ravensbrück

Article paru le 22-02-2007 dans le quotidien « Maerkische Allgemeine »

 

FÜRSTENBERG. La Fondation du Brandebourg pour les Lieux de Mémoire annonce pour le mercredi 28 février à 17 heures le vernissage de l'exposition « Les Triangles violets à Ravensbrück » qui se tiendra au Mémorial de Ravensbrück, dans le Zellenbau, l’ancienne prison interne du camp. C'est la première fois que le Mémorial de Ravensbrück ouvre ses portes à une exposition sur le thème des déportés – hommes et femmes – Témoins de Jéhovah. L'historien Detlef Garbe, directeur du Mémorial de Neuengamme, présentera le discours d'ouverture. Mme Madeleine Reuter, ancienne détenue Témoin de Jéhovah à Ravensbrück, évoquera son expérience.

Cette exposition spéciale offre une représentation chronologique et thématique de l'histoire de Témoins de Jéhovah traqués par les Nazis et incarcérés dans le camp de Ravensbrück. De brèves biographies rapportent la vie d’hommes et de femmes internés par les Nazis dans le camp pour leur appartenance à l’ IBV (Union internationale des Etudiants de la Bible). Les SS les obligèrent à porter un insigne en forme de triangle violet sur leur uniforme de prisonnier.

En 1939, un groupe important de femmes Témoins de Jéhovah fut transféré du camp de concentration de Lichtenburg au nouveau camp de Ravensbrück. Elles firent partie des premières détenues enregistrées à Ravensbrück. Dès l’hiver 1939/40, plus de 400 détenues Témoins de Jéhovah furent enfermées au Zellenbau parce qu’elles refusaient toute forme d’activité liée à l’effort de guerre. En 1945, le camp de Ravensbrück avait répertorié environ 850 femmes et 250 hommes qui s’étaient identifiés comme Témoins de Jéhovah.

L'exposition présente le «Bloc des Etudiants de la Bible » à Ravensbrück ainsi que la « Déclaration de Devoir » promettant la liberté aux détenus qui accepteraient de renier leur foi. D’autres parties décrivent les divers commandos de travaux forcés auxquels les femmes Témoins furent assujetties, ainsi que les transferts à Auschwitz et Birkenau. Enfin, l'exposition évoque la situation dramatique, après 1945, des « Triangles violets » survivants. En RDA comme en Union Soviétique, ils se virent non seulement refuser le statut de déportés, mais ils furent à nouveau poursuivis et arrêtés.

Jusqu’à présent, les Témoins de Jéhovah appartiennent à ces victimes de la persécution nazie restées en marge de la mémoire officielle » déclara aujourd’hui la directrice du Mémorial, Insa Eschebach, en annonçant le vernissage. « C’est pourquoi il me tient à cœur que le Mémorial de Ravensbrück, grâce à cette exposition, ravive le souvenir de ces Témoins de Jéhovah, hommes et femmes courageux, qui surent résister au régime national socialiste en raison de leur foi. » MAZ

 

<< retour

 

Haut de page

Mentions légales - © Fondation Arnold-Liebster 2014