Activités internationales

Région de Münster- Rhénanie/Westphalie - Allemagne

Exposition :
« Erinnern für die Zukunft – 70 Jahre danach ».
« Se souvenir, en vue de l'avenir – 70 ans plus tard »

 

« Se souvenir, en vue de l'avenir – 70 ans plus tard » : tel est le thème d'une série de manifestations (auxquelles fut conviée la fondatrice de la ALST, Simone Liebster) qui se déroulent sur plusieurs jours dans la région de Münster – Rhénanie-Westphalie, Allemagne – pour annoncer une exposition du même nom relatant la persécution des Témoins de Jéhovah sous le régime nazi.

Les activités ont débuté le 31 août 2009 par une conférence de presse au château de Lüdinghausen, en présence de nombreuses personnalités.

 

Se souvenir, en vue de l'avenir – 70 ans plus tard
(Photo : Dr. Thomas Krämer)
À l’avant : Simone Liebster. Derrière, de gauche à droite:
Peter Zellin,  Professeur Dr. Alfons Kenkmann,  Professeur Dr. Ansgar Scheipers, Dr. Markus Köster,  Dr. Hans Wupper-Tewes,  Alfred Holz (maire de Senden),  Liane Schmitz (archiviste à Lüdinghausen) et Thomas Malessa, organisateur.

 

Le 2 septembre, Simone Liebster a été reçue par Madame le Maire Karin Reismann lors d’une réception à l’Hôtel de Ville de Münster, dans la salle historique de la Paix (lieu où fut conclu en 1648 le traité de Westphalie) où elle signa le livre d’or de la ville.

 

Simone Liebster avec Karin Reismann, Maire de Münster, qui tient dans ses mains l’autobiographie de Simone, Seule face au Lion.
Simone Liebster avec Karin Reismann, Maire de Münster, qui tient dans ses mains l’autobiographie de Simone, Seule face au Lion.

 

Simone Liebster signe le livre d’or de la Ville de Münster en présence de Karin Reismann et du Professeur Feliks Tysch.
Simone Liebster signe le livre d’or de la Ville de Münster en présence de Karin Reismann et du Professeur Feliks Tysch.

 

Le 5 septembre, Simone s’est rendue à la tristement célèbre Villa ten Hompel de Münster, surnommée la „villa de la bureaucratie du crime“, où furent élaborées, entre autres, les mesures de déportation et d’extermination des Juifs, des Sinti et des Roma.

 

Simone Liebster et Thomas Malessa devant la Villa ten Hompel.
Simone Liebster et Thomas Malessa devant la Villa ten Hompel.

 

 

<< retour

Haut de page - Accueil

 

Mentions légales - © Fondation Arnold-Liebster 2014